Logo Taissir
TAISSIR.ORG
Le Carrefour de la Spiritualité

 
 
 
Site en construction, Merci de vos suggestions...
Le Mawlid Après Serigne Abdou et Serigne Cheikh
Auteur : La Rédaction
Publié le : 19/11/2017

Bientôt le Gamou, et c’est le lieu de se souvenir de deux monuments qui ont marqué cet évènement dans toute sa dimension.

Tivaouane a été véritablement secoué cette année, avec la disparition de deux pôles de dimension incommensurable. Serigne Abdou, Défenseur inégalable du legs temporel de Seydil Hadj Malick, quitta ce monde six mois après son maître et aîné  Seyid Cheikh, l’incarnation d’une spiritualité providentielle qui transcende les considérations bio et géophysiques.

 

Où trouver désormais, ces espèces rares de la création que nul ne pourrait ébranler tant et si bien que la lumière qui dégageait de leurs convictions était toujours conforme à l’intransigeance des vérités célestes ?

 

Les disciples, abreuvés de leur sources intarissables ne sauraient aucunement être désorientés.

 

La situation est peut être pénible, mais pas désespérée, car leurs successeurs sont tout aussi estimables puisque formatés dans le moule d’un maître dont la mesure de l’ambition n’a d’égale qu’à la volonté des messagers de Dieu : Maodo Malick Sy.

 

Cet initiateur du Gamou de Tivaouane était le véritable commandeur des croyants qui a su résoudre sans folklore ni ostentation la difficile cohabitation entre le dogme religieux et le matérialisme colonial. Par son engagement et son enseignement de haut niveau, il a formé et orienté les héros qui ont hissé aux plus hauts degrés, le flambeau des enseignements du prophète Mouhammad (PSL).

 

C’est l’occasion alors de souhaiter longue vie et santé de fer à leurs successeurs :

  • Serigne Mbaye Sy Mansour, Al-Khalifa homonyme d’Al-Khalifa
  • Sidy Ahmet Sy Babacar, la lumière étincelante de Dakar,
  • Serigne Pape Malick Sy, le missionnaire engagé,
  • Serigne Maodo Sy Dabakh, l’unificateur accompli,
  • Ainsi qu’à tous leurs cadets et leur descendance, tous aussi méritants les uns que les autres,
  • Sans oublier Serigne Mansour sy Djamil, l’aîné de la génération des arrières petits-fils de Maodo et Seydi Mouhamad Al-Moustapha Sy, l’homme qui très tôt, a marqué de son empreinte les mémoires du pays à l’image de ses ascendants de valeur qui dans leur jeunesse ont tous été exceptionnels.

 

A TOUTES ET À TOUS, NOUS SOUHAITONS BON GAMOU !!!

Commentaires
Nombre de commentaires : 0

COMMENTAIRE (300 caractères Max.)
Auteur :
Email :
Commentaire :
Copyright © www.taissir.org - Tous droits réservés.